Sécurité des zones industrielles
  1. Accueil
  2. Décryptage
  3. Sécuriser les zones industrielles

Sécuriser les zones industrielles


Protéger plusieurs entreprises avec un seul prestataire de sécurité ? La solution est courante dans les zones d’activités industrielles qui se retrouvent désertées la nuit et le week-end. Les PME-PMI se regroupent alors pour mutualiser leur sécurité.

Toutes les entreprises ont besoin de sécuriser leurs salariés, leurs visiteurs et leurs biens. Elles n’ont cependant pas toutes le budget nécessaire.

La solution consiste souvent à se regrouper entre PME-PMI-TPE d’un même secteur géographique pour mutualiser le prix de la sécurité.

Plusieurs éléments doivent alors être réunis :

  • La présence d’une association ou d’un bureau de représentation des entreprises concernées
  • L’homogénéité des besoins en matière de sûreté
  • La capacité du prestataire à collaborer avec les forces de l’ordre
  • La capacité du prestataire à s’adapter aux saisons et aux périodes commerciales

Créer un bureau ou une association représentative des entreprises

Lors de la création d’un contrat de zone, c’est-à-dire un contrat de sécurité d’un périmètre donné, il est indispensable de centraliser les échanges entre le prestataire de sécurité privée et les entreprises de la zone industrielle.

Cela passe par la création d’une association ou d’un bureau : celui-ci parle d’une seule voix ce qui facilite les discussions commerciales et le suivi opérationnel.

A défaut, une entreprise du secteur géographique (généralement la plus grande et la plus intéressée par le projet), endosse ce rôle et sert d’interlocuteur principal.

Homogénéité des besoins de sûreté

Une prestation de sécurité mutualisée sur une zone d’activité fonctionne bien lorsqu’elle répond à des besoins identiques ou assez proches.

La plupart des entreprises bénéficiaires doivent avoir une problématique similaire : empêcher le vol, le squat, l’intrusion ou les dégradations par exemple.

En revanche, il est possible de prévoir des spécificités individuelles ou des prestations de sécurité complémentaires pour certains clients plus sensibles comme les logisticiens. 

Collaborer avec les forces de l’ordre

Lorsqu’un contrat sécurité est mis en place dans une zone industrielle, il est préférable que le prestataire retenu soit capable de synchroniser son action avec celle de la Police nationale ou de la Gendarmerie.

Quand le contact est établi avec les forces de l’ordre et que l’information circule, l’efficacité du dispositif est renforcée et l’intervention est plus rapide en cas de problème.

Adapter les rondes de surveillance aux besoins saisonniers

Le prestataire de sécurité privée conçoit des circuits de ronde ciblant les lieux les plus vulnérables, en croisant son analyse des risques avec les informations fournies par les entreprises de la zone à protéger.

Ces circuits doivent être évolutifs en fonction de la saison et/ou des périodes commerciales.

Par exemple, les plateformes logistiques sont plus menacées en fin d’année quand l’activité est intense tout comme les PME-PMI lorsqu’elles ferment au mois d’août.

Tous ces circuits et leurs déclinaisons sont validés avec l’association représentant les entreprises de la zone.

Ce service de dissuasion de nuit ou de week-end peut être complété par un service de télé vidéo surveillance, dont le prix peut, là aussi, être mutualisé.

Plus d'information


Vous souhaitez en savoir plus sur les moyens de sécuriser votre PME ?

Contactez-nous

Recevez le magazine en ligne Infos Securitas pour rester informé de l’actualité du marché de la sécurité privée, et des solutions de sécurité intégrées avec technologie de Securitas.


Magazine infos Securitas

Besoin de plus de renseignements ?


N’hésitez pas à nous contacter pour toute demande d'information. Notre service clients répondra à vos questions.