Sécurité lieux de culte
  1. Accueil
  2. Décryptage
  3. Comment sécuriser les lieux de culte ?

Comment sécuriser les lieux de culte ?


Les lieux de culte abritent parfois un patrimoine mobilier susceptible d’attirer les convoitises. Quelques mesures simples et rapides peuvent aider à mettre en sécurité aussi bien les objets eux-mêmes que l’édifice qui les contient.

La France compte environ 55 000 lieux de culte dont une très grande majorité d’églises.  

Depuis les attentats de l'école Ozar Hatorah, à Toulouse, en 2012, et de l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray, en 2016, l'armée et les forces de l'ordre surveillent certains lieux sensibles. Mais l'Etat ne peut pas sécuriser tous les sites religieux. 

Les responsables culturels doivent organiser eux-mêmes la sûreté et la protection de leurs espaces dont font partie certains sites religieux. Les maires ont la responsabilité des églises datant d’avant la loi de 1905.  

Ces dernières abritent des objets d'art ancien comme des statues, des tableaux, des meubles et des objets liturgiques. Surtout, elles abritent de l’orfèvrerie - calices, ciboires et ostensoirs - très convoités par les cambrioleurs à la recherche de métaux précieux

La Direction régionale des affaires culturelles (Drac) de Picardie a publié un guide qui propose quelques mesures à mettre en œuvre pour renforcer la sûreté des centres religieux.  

Sécuriser l'extérieur du bâtiment  

A l'extérieur du bâtiment, quelques reflexes de bons sens permettront de retarder voire dissuader le passage à l'acte de malfaiteurs :  

  • Ne jamais laisser à disposition des échelles ou des outils qui pourraient faciliter la tâche des intrus ; 
  • Entretenir au mieux les abords et les maintenir en état de propreté. L’impression d’abandon encourage le vol et la malveillance ; 
  • Ne pas laisser les clés dans les endroits trop évidents ou connus de tous ; 
  • S’assurer que toutes les serrures et les fenêtres du bâtiment soient effectivement robustes. Eviter notamment les cylindres de serrure saillants (arrachage ou cisaillage possible). 

Sécuriser l'intérieur des bâtiments  

Lors de la fermeture de l’édifice, faire un circuit de vérification pour s’assurer que personne ne se trouve à l’intérieur du bâtiment peut être utile. Cette mission peut également être confiée à une entreprise de sécurité privée pour contrôler les lieux avant de les fermer en toute sécurité.  

A l’intérieur du bâtiment, d’autres bonnes pratiques peuvent être facilement adoptées : 

  • Les objets de petites dimensions ne doivent pas être facilement accessibles ; 
  • Les tableaux doivent être accrochés en hauteur avec des pattes de fixation métalliques ; 
  • Les statues doivent être scellées et fixées en hauteur ; 
  • L’orfèvrerie doit être rangée dans un meuble fermé à clef. 

Lorsque le patrimoine présent dans le lieu de culte est particulièrement précieux, la mise en place d’un service de télésurveillance est également possible.  

L’alarme met les intrus en fuite et l’opérateur de télésurveillance déclenche l’intervention d’un agent de sécurité mobile. Si besoin, il fait alors appel aux forces de l’ordre. 

Lorsque l’établissement est équipé d’un système de vidéosurveillance, la station de télésurveillance qui reçoit les images peut directement faire appel aux forces de l’ordre pour une intervention encore plus rapide. 

Sources : Direction régionale des affaires culturelles de Picardie, Servicepublic.fr, Securitas.

Plus d'information


Si vous souhaitez protéger un lieu de culte, n'hésitez pas à nous contacter. 

Nous contacter

Besoin de plus de renseignements ?


N’hésitez pas à nous contacter pour toute demande d'information. Notre service clients répondra à vos questions.